foulard


foulard

foulard [ fular ] n. m.
• 1747; p.-ê. provenç. foulat « foulé », drap léger d'été
1Étoffe de soie ou de soie et coton très légère. Foulard imprimé. Une robe de foulard à pois.
2Cour. Pièce d'étoffe (en foulard, etc.) que l'on porte autour du cou ou en pointe sur la tête. écharpe, 1. fichu. Foulard carré. bandana, carré, châle. Un foulard de soie blanche. Foulard islamique, dont certaines femmes musulmanes se recouvrent la tête. ⇒aussi tchador, 1. voile.
Coiffure faite d'un mouchoir noué autour de la tête. Les Antillaises portent des foulards aux couleurs vives. madras.

foulard nom masculin (peut-être provençal foulat, foulé) Carré de soie ou de tissu léger que l'on porte autour du cou ou sur la tête. Tissu léger, en soie ou en fibres chimiques, pour la confection d'écharpes, de fichus, de robes. ● foulard (synonymes) nom masculin (peut-être provençal foulat, foulé) Carré de soie ou de tissu léger que l'on porte...
Synonymes :
- carré
- écharpe
foulard nom masculin (de fouler) Machine effectuant l'imprégnation des tissus par le bain de colorant ou d'apprêt, et comportant essentiellement un bac et des rouleaux d'exprimage.

foulard
n. m.
d1./d étoffe légère servant à faire des mouchoirs, des cravates, des robes, etc.
d2./d Carré de tissu léger pour protéger le cou, pour servir de coiffure. Mettre un foulard.
(Québec) écharpe, cache-nez. Un foulard en laine.

I.
⇒FOULARD1, subst. masc.
A.— Étoffe très légère de soie, de soie et de coton, de fibres artificielles. Blouse, chemise, cravate en/de foulard; foulard imprimé; foulard des Indes. Ceux [des mouchoirs] à large ourlet en foulard gris perle sont d'un grand cachet, plus même peut-être que ceux tout en foulard rose ou bleu avec des plissés en pareil (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 746). Elle [Chloé] porte (...) une robe (...) faite d'un « foulard » à pois qui joue sur la gorge (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 188) :
1. M. Bouthemont vous demande du foulard, les dessins les plus clairs. Au milieu du rayon, une exposition des soieries d'été éclairait le hall d'un éclat d'aurore, comme un lever d'astre dans les teintes les plus délicates de la lumière, le rose pâle, le jaune tendre, le bleu limpide (...). C'étaient des foulards d'une finesse de nuée...
ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 629.
B.— P. méton.
1. Pièce de tissu carré portée en pointe nouée autour du cou et, spécialement pour la femme, sur la tête ou autour des épaules, qui permet de se protéger du froid ou qui sert d'ornement. Foulard de soie blanche; foulard de tête. Des jeunes filles, des jeunes femmes s'assemblent aussi (...) quelques-unes portant encore sur le chignon le foulard de soie, roulé et arrangé comme une petite calotte (LOTI, Ramuntcho, 1897, p. 55). Deux horribles voyous (...) cottes de velours, vestes de toile, des foulards rouges autour du cou (LORRAIN, M. Phocas, 1901, p. 197). Félicité née Péloueyre, issue de « ce qu'il y avait de mieux dans la Lande » (...) n'aimait point se souvenir que lorsqu'en 1850 elle entra dans la famille Cazenave, la grand-mère de son mari « portait encore le foulard » (MAURIAC, Génitrix, 1923, p. 329) :
2. La môme (...) elle avait un chapeau à franges qui croulait sous le poids des fleurs (...) et des voiles et des mousselines (...) il lui en retombait jusqu'à la taille des colifichets garnitures. Une plume de paon, une immense, était nouée sous son menton par un foulard vraiment splendide, à ramages mauves et dorés.
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 258.
P. méton., vx. Foulard(-)rouge. Souteneur. D'où que t'tiens le tuyau? (...) D'un foulard-rouge du port (M. STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p. 92).
♦ Cache-col pour homme. Il tend au garçon sa canne, son tube, son foulard, se dégante posément (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 35).
[Le foulard en tant que symbole d'appartenance à un groupe] Le foulard des boy-scouts noué autour du cou (THARAUD, An prochain, 1924, p. 85). Pujol (...) avec (...) ses vingt-quatre ans, son nez en trompette, et son foulard de la F.A.I. (dont il ne faisait pas partie), il ressemblait assez à l'image que les fascistes se faisaient des bandits rouges (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 821).
2. Vx. Mouchoir de poche. Trois sous (...) un foulard tout neuf (...). Alors je m'ai dit que moi aussi je me torcherais le pif dans de la soie (RICHEPIN, Pavé, 1883, p. 225).
Prononc. et Orth. :[]. La finale étant anal., le mot entre dans la série des dér. en -ard (où r se prononce toujours). Le mot est admis ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1747 (cité ds Mémoires de la Société de l'Hist. de Paris et de l'Île de France, 1907, p. 188). Orig. inc., peut-être à rattacher à la famille de fouler (FEW t. 3, p. 844 et 849, note 3), par l'intermédiaire du part. prov. foulat « foulé » après changement de suff., le part. passé fr. subst. foulé « drap léger d'été » étant attesté au XIXe s. 1877 LITTRÉ Suppl. (cf. SAIN. Lang. par., pp. 317-318, repris par EWFS2). Fréq. abs. littér. :417. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 159, b) 825; XXe s. : a) 819, b) 701. Bbg. ARVEILLER (R.). Doc. lexicogr. tirés des dict. In :[Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 265. — SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 43.
II.
⇒FOULARD2, subst. masc.
TEXT. Machine servant à encoller les étoffes et à leur donner de l'apprêt. Foulard d'apprêt, gommeur. [Pour la teinture des tissus en pièces] on distingue : — la tournette; — le foulard : pour la teinture à froid (BLANQUET, Technol. mét. habill., 1948, p. 111).
REM. Foularder, verbe trans. Soumettre un tissu à l'action des machines à apprêter. S'agit-il d'imprégner un tissu uniformément d'un liquide, on fait usage d'un appareil connu sous le nom de foulard, machine à foularder (WURTZ, Dict. chim., t. 3, 1878, p. 82).
Prononc. et Orth. Cf. foulard1. Étymol. et Hist. 1878 (WURTZ). Dér. de fouler terme techn.; suff. -ard.

1. foulard [fulaʀ] n. m.
ÉTYM. 1747; p.-ê. provençal foulat « foulé », « drap léger d'été », p. p. du verbe correspondant à fouler.
1 (Du foulard). Étoffe de soie, de soie et coton ou de fibres artificielles, très légère (→ Taffetas). || Du foulard des Indes, de Madras. || Foulard imprimé. || Une robe de foulard écru (cit. 1).
1 (…) entre deux quadrilles, une chose émotionna, l'entrée de Berthe (…) vêtue d'une toilette de foulard, pareille à celles que les demoiselles du percepteur portaient à Cloyes, le jour de la Saint-Lubin.
Zola, la Terre, III, III.
tableau Noms et types de tissus.
2 (1832). Cour. (Un, des foulards). Pièce d'étoffe (en foulard, etc.) servant d'écharpe. Cache-col, cache-cou, cache-nez, écharpe. || Un foulard de soie blanche (→ Coûter, cit. 2), pourpre et gris (→ Chatoiement, cit.).
2 — Et, en attendant, vous ne voulez pas de beaux foulards ? Il tirait d'un carton, il faisait claquer au soleil des foulards rouges à palmes d'or, éclatants.
Zola, la Terre, II, III.
3 Justin porte un foulard au col, parce que les matinées de septembre sont déjà fraîches.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, V, XVII.
Coiffure faite d'un mouchoir noué autour de la tête (→ Cheveu, cit. 29; derrière, cit. 4). || Les Antillaises portent des foulards aux couleurs vives. Madras.
4 (…) quelques-unes portant encore sur le chignon le foulard de soie, roulé et arrangé comme une petite calotte (…)
Loti, Ramuntcho, I, IV.
DÉR. 1. Foularder.
HOM. 2. Foulard.
————————
2. foulard [fulaʀ] n. m.
ÉTYM. 1878; de fouler, et suff. -ard.
Techn. Machine servant à encoller les étoffes, à leur donner de l'apprêt. || Foulard gommeur; foulard d'apprêt.
DÉR. 2. Foularder.
HOM. 1. Foulard.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Foulard — de soie noué autour du cou. Un foulard (du provençal foulat, foulé) est un grand carré de tissu qui se porte, comme accessoire de mode, autour du cou ou sur la tête. Porté sur la tête, l utilisation du mot se confond parfois avec celle du voile.… …   Wikipédia en Français

  • Foulard — Saltar a navegación, búsqueda Foulard de seda de la Maison Casol hecho en Lyon. Un foulard (traducido del francés, pañuelo ) es una prenda de vestir que se lleva como accesorio de moda. Es un tejido de gran gro …   Wikipedia Español

  • foulard — s.n. Maşină cu ajutorul căreia se îmbibă ţesăturile textile cu soluţii de coloranţi şi cu mase de apret. [pr.: fulár] – cuv. fr. Trimis de zaraza joe, 12.01.2004. Sursa: DEX 98  FOULÁRD s.n. (text.) Maşină folosită pentru impregnarea ţesăturilor …   Dicționar Român

  • Foulard — Fou lard (f. f[=oo] l[.a]r ; E. f[=oo] l[aum]rd ), n. [F.] 1. A thin, washable material of silk, or silk and cotton, usually with a printed pattern on it. It was originally imported from India, but now also made elsewhere. [1913 Webster +PJC] 2.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Foulard — Assez courant dans la Sarthe, le nom peut aussi s écrire Foullard. Il n a rien à voir avec l actuel foulard (terme apparu dans la langue au XVIIIe siècle). Il peut correspondre au verbe fouler (celui qui foule les draps, également celui qui… …   Noms de famille

  • foulard — /fr. fuˈlaʀ/ [vc. fr., foulard, dal provz. foulat, da foular «follare»] s. m. inv. fazzoletto di seta, fazzoletto da testa, fazzoletto da collo, bandana, carré (fr.), fichu (fr.) …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Foulard — (franz., spr. fūlār), seidener Damenkleiderstoff; auch baumwollener Futterstoff mit 24 Ketten u. 21 Schußfäden auf 1 cm, aus Baumwollgarn Nr. 24 engl …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Foulard — Foulard, s. Weberei …   Lexikon der gesamten Technik

  • Foulard — (frz., spr. fulahr), leichter Taft aus ungezwirnter Rohseide und einer Kette von Florettseide …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Foulard — (frz. fulahr), Stoff aus ungezwirnter Rohseide u. einer Kette von Floretseide gewoben, gefärbt u. gedruckt …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.